Procession historique de la Saint-Fleuret.

Saint-Fleuret

Le culte de Saint-Fleuret, patron de l'église, est très ancien à Estaing. Au début du XIIIe siècle, il y avait une fondation ou chapelle en son honneur. Au début du XVIe siècle, François d'Estaing, évêque de Rodez, en tournée de confirmation, célébra la messe à l'autel de Saint-Fleuret. Les reliques furent reconnues en 1714 sur ordre de Joachim d'Estaing, évêque de Saint-Flour. On est donc en présence d'une tradition fort ancienne

De la vie du saint, qui se situe beaucoup plus loin dans le passé, on n'a pas de précision. On ne connaît pas non plus l'origine de la célèbre procession qui a dû s'étoffer au cours des âges. Elle a particulièrement évolué au cours du XX ième siècle. Elle tend à se réduire aux personnages costumés, alors qu'autrefois elle était suivie par la foule des pèlerins. Elle à toujours lieu un fois par an, le jour de la fête, le premier dimanche de juillet.
La veille au soir, c'est la cérémonie dite du "Corps saint" ou ouverture du tabernacle renfermant les reliques.

Le jour de la fête, les messes se succèdent, et à partir de 12 heures, se déroule dans les rues du bourg, la célèbre procession. A la fois reconstitution historique et acte religieux, elle fait défiler un représentant du ciel et de l'église pour glorifier Saint-Fleuret. On voit successivement le Christ, la Sainte Vierge, saint Joseph, saint Jean-Baptiste, saint Pierre, saint Paul, Sainte Marie-Madeleine accompagnée d'un groupe de martyr.
Les quatre grands archanges dont l'un saint Michel, porteur du glaive et de la balance, jouera un rôle important dans le couronnement de saint Fleuret. Le buste de saint Fleuret est porté sous le grand dais.

L'ancienne famille d'Estaing participe au triomphe de saint Fleuret et les plus illustres de ces membres y sont représentés

Un groupe très pittoresque est celui des anciens pèlerins de Compostelle, à la robe de bure, recouverte de coquillage.